Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron

Les Templiers. Tout gamin, ces mots me faisaient rêver tout en me faisant peur. Je suis sûr que je n'étais pas le seul. Quelques années plus tard, me voici en Aveyron, dans le Causse du Larzac, aujourd'hui inscrit à l'UNESCO, à la découverte de l'ancienne citadelle fortifiée de La Couvertoirade.

J'ai les yeux qui pétillent et mon cerveau en éveil et même carrément en ébullition. 

Nous sommes début septembre, il fait beau, il fait même un peu chaud malgré le grand vent bien présent.

Solveig, responsable de l'office de tourisme de la Couvertoirade et enfant du pays nous attend avec un beau sourire pour nous raconter cette cité templière et hospitalière.

Alors, on y va ? 

Pour commencer voici notre reportage vidéo plutôt très chouette, il vous suffit de cliquer sur la flèche dans le carré rouge et c'est parti 😉

La Couvertoirade en Aveyron (Photo OT La Couvertoirade)

La Couvertoirade en Aveyron (Photo OT La Couvertoirade)

Il est presque midi quand nous arrivons aux pieds des remparts de la cité médiévale. Les paysages que nous avons traversé pour venir depuis le Tarn sont superbes.

Je suis tellement content de venir enfin découvrir ce petit bout de Larzac où je ne suis jamais venu !

Les fortifications sont impressionnantes !

Remparts de La Couvertoirade

Remparts de La Couvertoirade

Nous passons sous la porte fortifiée et nous voici immédiatement plongés dans un autre monde, dans un autre temps.

La Porte Nord

La Porte Nord

Je suis espanté par la beauté de l'architecture du village. A la fois austère, sèche, mais harmonieuse et apaisante. 

La première vue que l'on a, à l'entrée du village

La première vue que l'on a, à l'entrée du village

Pour l'heure, il est grand temps d'aller se substanter.

Avant de venir, j'avais pris la précaution de réserver à l'Auberge du Chat Perché car en ce weekend de début septembre, fuyant les villes, les promeneurs sont nombreux à la Couvertoirade et les places aux restaurants ouverts sont chères et recherchées !

Petit détail qui a son importance, prévoyez sur vous des espèces ou votre chéquier car il n'y a pas de banque ni de borne de retrait automatique dans le village et pratiquement tous les restaurants ne prennent pas la carte bleue... Comme j'avais été prévenu à l'avance, chéquier et espèces sonnantes et trébuchantes étaient dans mon escarcelle ! 

La devanture de L'Auberge du Chat Perché

La devanture de L'Auberge du Chat Perché

Après un bon repas (voir tout en bas "où manger"), une fois repus, Justin et moi regagnons la Porte Nord pour débuter la visite.

Solveig est là avec son beau sourire avenant, prête à nous raconter les petits secrets du bourg, son histoire et un peu la sienne également en tant que native du village.

Solveig de La Couvertoirade et son joli sourire

Solveig de La Couvertoirade et son joli sourire

Solveig nous emmène par une jolie petite rue à l'endroit le plus important dans le village et son histoire: le Rocher des Conques.

 

Ruelle de la Couvertoirade

Ruelle de la Couvertoirade

Nous arrivons sur une petite place et grimpons des marches taillées dans la roche qui nous mènent contre un rocher.

Au rocher des Conques

Au rocher des Conques

Ce rocher protège le trésor vital du village: une réserve d'eau naturelle, une conque. Cette cavité naturelle capte les eaux de pluie et de ruissellement et le calcaire de la roche formant une citerne, retient l'eau. Le Larzac est une terre pauvre et aride qui ne retient pas l'eau. L'eau y est une denrée rare. La présence de cette conque va décider les Templiers de venir s'établir à cet endroit, la citerne les garantissant l'accès à l'eau potable de façon permanente. 

Ainsi durant de nombreux siècles, on y vint y puiser de l'eau avec des seaux que l'on remplissait depuis le puit creusé au sommet du rocher.

Ce rocher creux est tellement important qu'il aurait très probablement donné son nom à la cité. Cette cavité d'eau couverte est appelée en occitan cobertoirada et on en retrouve la première mention en 1050 sur certains écrit qui parlent de la paroisse de la Cobertoirada dans le chartrier de l'Abbaye de Gellone, aujourd'hui Saint Guilhem le Désert

Certains historiens préfèrent eux évoquer plutôt les 5 dolmens, 5 pierres couvertes, présents à proximité comme racine étymologique.

Le rocher des Conques

Le rocher des Conques

La vie devait être bien rude dans la cité car, tenez-vous bien, le village n'aura l'eau courante qu'en 1975 !

De la création du bourg jusqu'au 20ème siècle, les habitants puisaient l'eau dans la conque ou dans les quelques citernes des maisons, quand ils avaient la chance de pouvoir en avoir une.

Je suis stupéfait par ce que je viens d'apprendre...

Je suis stupéfait par ce que je viens d'apprendre...

Nous contournons le rocher et nous nous retrouvons devant l'église et le château.

Un château-fort même !

C'est là, tout contre le rocher de la Conque, que les Templiers de Sainte Eulalie de Larzac (de Cernon) vont venir y établir une commanderie, grâce au leg de cette terre que leur fera Richard Seigneur de Montpaon en 1181. Puis en 1249, les Templiers vont y construire le château, une chapelle et toutes les fortifications.

La bretêche, cette construction avancée au dessus de la porte, indique que ce fort se voulait imprenable et Solveig m'explique que depuis cet appendice, les moines-soldats jetaient sur leurs ennemis, non pas de l'eau, car ils n'en avaient pas, mais du sable chauffé à blanc. Cette silice presque en fusion avait l'avantage de pouvoir se glisser sous les armures ou les cotes de mailles et de brûler profondément la peau des assaillants...

Ils pouvaient également faire couler de la graisse de porc fondue !

Sincèrement, je n'aurai pas du tout aimé être soldat à cette époque et je vous avoue, que je préfère utiliser le saindoux pour cuisiner mes pommes de terres !

Pas vous ?

Le site majeur dans la Couvertoirade, avec l'église le rocher de la Conque et le château-fort

Le site majeur dans la Couvertoirade, avec l'église le rocher de la Conque et le château-fort

En quelques pas, nous voici dans l'église.

De la chapelle primitive des templiers, ne subsiste que le chœur. En 1307, Philippe Le Bel, roi de France ordonne l'arrestation de tous les Templiers dont il veut dissoudre l'ordre. Ce qu'il fera en 1312. Les Templiers de la Couvertoirade sont alors enfermés à la prison royale du château de Najac.

En 1312 justement, Les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, plus connus sous les noms de Chevaliers de l'ordre de Malte reçoivent tous les biens des Templiers.

Une fois installé à la Couvertoirade, ils transformèrent la chapelle primitive des Templiers en église

Pour se faire, ils n'hésitèrent pas, là aussi, à construire directement sur la roche, que l'on aperçoit sur tout un mur dans la nef de l'église et qui confère au lieu une drôle de sonorité!

On peut voir leur célèbre Croix de Malte très reconnaissable sur la clé de voûte de la nef.

La Croix des Chevaliers de l'Ordre de Malte, Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem

La Croix des Chevaliers de l'Ordre de Malte, Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem

L'église est dédié à Saint Oférus

Ce nom ne vous dit rien ? 

Pourtant tout le monde le connait.

Je vous conte rapidement sa légende, il n'est en effet pas prouvé qu'il ait bel et bien existé...

Nous sommes en pays biblique de Canaan et un géant très puissant cherche à se mettre au service du roi le plus puissant qu'il rencontrera. Chemin faisant, il arrive au bord d'une rivière où il décida de s'établir quelques temps, certain disent même que c'était un fleuve dangereux.  Vint un jour, un enfant qui lui demande de le faire traverser. Le géant s'exécute et durant la traversée, le poids de l'enfant devenait de plus en plus lourd. Le géant eut très peur de ne pouvoir parvenir à traverser et de périr, l'enfant et lui, au milieu des flots. Arrivés sains et saufs sur la rive opposée l'enfant se révéla alors au géant qui devint ainsi le Kristos (Christ en grec) - Phorein (porteur), Christophorus, Saint Christophe.

Ayant porté l'Enfant-Dieu à bon port, il devint ainsi le patron de voyageurs et depuis des automobilistes.

Saint Christophe, patron des voyageurs et de l'église de la Couvertoirade

Saint Christophe, patron des voyageurs et de l'église de la Couvertoirade

Les hospitaliers ayant pour symbole la main de Saint Jean-Baptiste. L'église est donc placé sous le double vocable de Saint Christophe, Saint Jean-Baptiste

Claude Baillon maitre-verrier à Millau a réalisé en 2005 les sublimes vitraux où on peut justement voir le Baptiste, Saint Christophe ainsi qu'une Vierge à l'Enfant.

Je les trouve très beaux et vous ?

Saint Christophe et Saint Jean-Baptiste sur les vitraux du Maître verrier Claude Baillon

Saint Christophe et Saint Jean-Baptiste sur les vitraux du Maître verrier Claude Baillon

La Vierge à l'Enfant de Claude Baillon, artiste millavois

La Vierge à l'Enfant de Claude Baillon, artiste millavois

Autre artiste qui va créer pour cette église des œuvres très artistiques et très symboliques, Jean-Jacques Bris.

Ce sculpteur lui aussi aveyronnais de Saint-Jean-Bruel, a réalisé en métal doré le tabernacle, la croix lumineuse et la sculpture de l'autel.

Les symboles de l'alpha et de l'oméga (en lettres minuscules) sur l'autel de l'église

Les symboles de l'alpha et de l'oméga (en lettres minuscules) sur l'autel de l'église

La croix ouverte et lumineuse

La croix ouverte et lumineuse

Le tabernacle de l'église, avec cette spirale, symbole du souffle divin de la vie

Le tabernacle de l'église, avec cette spirale, symbole du souffle divin de la vie

Sortons de l'église et allons dans le clos qui jouxte l'édifice, l'ancien cimetière.

Dans l'ancien cimetière de la Couvertoirade

Dans l'ancien cimetière de la Couvertoirade

Celui-ci est parsemé de croix discoïdales (rondes).

Elles sont superbes, semblent chargée de symboles sculptés dans la pierre et vraiment j'adore !! 

Ma première question, voire presque affirmation à Solveig est que ce sont des pierres tombales

Et voilà, le néophyte que je suis est tombé dans le panneau !!

Solveig m'explique que ce cimetière désaffecté à la fin du 19ème siècle sert aujourd'hui d'espace d'exposition pour ces croix qui n'étaient pas du tout là mais qui y furent placées après avoir été collectées un peu partout sur les causses du Larzac autour et dans la commune afin de les protéger, de les étudier et de permettre au plus grand nombre de les voir.

L'ancien cimetière converti en espace d'exposition pour les croix discoïdales de la commune

L'ancien cimetière converti en espace d'exposition pour les croix discoïdales de la commune

A priori, nous dit Solveig, dans le Larzac, ces stèles servaient à borner le territoire.

Il y a en plus d'une dizaine d'exposées.

Elles sont splendides !!

En aviez-vous déjà vu ?

Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade
Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade
Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade
Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade
Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade
Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade
Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade

Quelques exemples des croix discoïdales de la Couvertoirade

Elles me font penser à celles que j'ai pu apercevoir dans le Pays Basque

Larceveau - Centre d’interprétation des stèles du Pays basque © Crédit photo : y. martin / www.sudouest.fr

Larceveau - Centre d’interprétation des stèles du Pays basque © Crédit photo : y. martin / www.sudouest.fr

Le vent souffle de plus en plus fort et le soleil est bien chaud Il est temps pour nous de sortir de la cité.

Solveig veut me montrer un des postes importants pendant très longtemps pour la ville fortifiée, celui du don de l'eau.

 

Avec Solveig au don de l'eau

Avec Solveig au don de l'eau

Durant des siècles, de nombreux pèlerins, voyageurs et marchands ont parcouru le Larzac pauvre en eau. Ils avaient donc besoin de se désaltérer et de pouvoir remplir leur outre d'eau fraiche.

Ne pouvant les faire entrer en ville, la plupart du temps les voyageurs étaient mis en quarantaine et quand c'était la ville qui se murait lors des grandes épidémies, l'eau devait quand même être donnée.

Ainsi, derrière le rocher de la conques, une petite brèche fut percée dans le rempart et une rigole de pierre sculptée afin d'y faire couler gratuitement l'eau salvatrice, c'est là le don de l'eau.

Le don de l'eau de la Couvertoirade

Le don de l'eau de la Couvertoirade

Solveig nous propose de monter sur le rempart pour admirer la ville d'où la vue est à couper le souffle !!

L'office de tourisme organise des visites commentées où on peut accéder aux fortifications. Je pense même qu'on peut aussi y monter en visitant le musée de l'office de tourisme.

La vue à 360 sur la Couvertoirade est splendide !

La vue à 360 sur la Couvertoirade est splendide !

Puis nous sortons de la ville par la Porte Sud

La Porte Sud de la Couvertoirade

La Porte Sud de la Couvertoirade

Le Larzac, terre de pastoralisme est connu pour ses lavognes.

Savez-vous ce que c'est ? 

C'est une sorte de petites ou très grandes marres en pierres ou creusées dans la pierre pour permettre aux brebis et aux moutons de venir s'y abreuver.

Autrefois, il y en avait une dans le village mais aujourd'hui, il y en a une superbe juste après la porte Sud. 

La photo s'impose car ce patrimoine fait partie des choses inscrites par l'UNESCO depuis 2011 en tant que "paysage culturel vivant de l'agropastoralisme méditerranéen".

Mais justement, je suis tellement espanté par le paysage et par tout ce que je viens de voir, que j'oublie de faire la photo... Justin qui filme compte sur moi pour faire cette photo...

Je ne peux vous proposer que la photo que j'ai fait de la photo d'un troupeau de brebis autour de la lavogne...

Et voilà la photo de la photo...

Et voilà la photo de la photo...

Le bourg médiéval est splendide et regorge de coin et de recoins, de portes ornées de fleurs, de boutiques qui m'appellent...

Il y a tant à apprendre, à visiter, à découvrir...

J'ai tellement envie de rester là !

Je suis tellement heureux de découvrir le village que je rêve de visiter depuis de très nombreuses années !

Mais il est temps pour nous de prendre congé de Solveig.

Une nouvelle destination nous attend, une autre "Plus Beau Village de France" d'Occitanie, un autre joyau classé à l'UNESCO, mais ça vous le découvrirez dans un tout prochain épisode 😉

La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron

Un énorme merci à Solveig LETORT pour sa fabuleuse visite dont nous avons adoré chaque instant. Nous avons découvert une pépite en La Couvertoirade et il ne nous tarde qu'une chose, c'est d'y revenir pour continuer à explorer ce village et non pas d'essayer d'y remonter le temps mais tenter de l'arrêter pour savourer ce délicieux moment. Un grand merci également à mon amie Jackie BRU et à Audrey CARLES en charge des relations presse à l'Agence de Développement Touristique de l'Aveyron. Un autre très grand merci à Krystel MARTIN, responsable de la Communication pour l'Office de Tourisme Larzac et Vallée pour nous avoir permis d'utiliser gracieusement le petit film de promotion de La Couvertoirade de l'Office de tourisme au début de mon reportage. J'espère que le rendu final sera à la hauteur... 

 

Vidéo et photos (sauf mentions contraires) : Justin BONNET

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter de notre blog, à partager ce reportage, à en parler à vos amis pour nous aider à nous faire connaître encore plus
(en haut à droite ou en dessous pour la version mobile )

Pour s'abonner à la page Facebook du blog et nous suivre en cliquant sur:

 https://www.facebook.com/blogdedansdehors/

à ma page Instagram en cliquant sur:

https://www.instagram.com/christianalbi/

Notre restaurant du jour testé et approuvé :
L’Auberge du Chat perché
Rue droite, Le bourg 12230 la Couvertoirade
Tél. 05 65 42 14 61
Cette adresse pleine de charme nous a vraiment séduit. Le cadre, l'accueil, la nourriture, nous avons tout aimé. Nous avions bien fait de réserver AVANT de venir car ce weekend-là de début septembre, il y avait foule dans le village et juste deux ou trois adresses ouvertes... La carte est réduite, gage de produits frais. Le rapport qualité/prix est top : les entrées de style feuilleté au roquefort et sa petite salade est à 6€50. Les plats à partir de 15€ et les excellentes grillades au feu de bois comme l'incontournable "saucisse de pays / aligot" à partir de 15€ également. Malgré toutes les tables prises, le service qui s'est fait en terrasse ombragée a été assez rapide et surtout souriant d'un bout à l'autre. Une bonne adresse à retenir ! On vous laisse juger d'après nos photos

Attention pas de Carte Bleue au restaurant ni de distributeur de billets dans le village

La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
La Couvertoirade, cité Templière et hospitalière du Larzac en Aveyron
Plan de la Couvertoirade issu du site internet de l'office de tourisme

Plan de la Couvertoirade issu du site internet de l'office de tourisme

Pour les plus jeunes (ou pas), suivez Hugo et ses copains dans les ruelles de La Couvertoirade. 

Hugo passe les vacances chez ses grands-parents dans un magnifique village au milieu du Causse : La Couvertoirade. Dans le jardin de son grand-père, avec Jerry, un copain, ils vont faire une étonnante découverte... A partir de 10 ans -  86 pages

Pour tout savoir et préparer votre visite ou votre séjour: 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article

Jean-Louis AMIEL 14/02/2021 15:50

très instructif comme d'habitude. Je connaissais ce village pour l'avoir visité et pourtant j'ai appris certains détails; vous êtes formidable, surtout continuez sur ce chemin, dedans et dehors de notre belle Occitanie !

Christian Riviere 15/02/2021 10:39

Un immense merci pour vos bons mots qui nous touchent et nous font bien plaisir !! Nous sommes ravis que nos documentaires sur nos trésors occitans vous plaisent. Nous prenons tant de plaisir à les découvrir et à vouloir les partager avec vous !! Merci encore

Maurou Françoise 14/02/2021 13:44

Magnifique, vivement que l'on puisse s'évader. Prochaine visite car il y à longtemps que j'en avais envie.
Merci , toujours aussi beau vos documentaires.

Christian Riviere 14/02/2021 14:16

Merci beaucoup chère Françoise pour vos compliments encourageants qui font chaud au cœur. N'hésitez pas à partager notre reportage autour de vous. Bien à vous Christian