Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cordes sur ciel entre mystères et légendes

Photos & vidéo Justin Bonnet

 

C’est l’un des sites touristiques majeurs du département du Tarn et l’on vient parfois de loin pour admirer ses remparts et ses ruelles médiévales. Cordes sur ciel a toujours fasciné le visiteur, illustres comme Albert Camus qui y séjourna quelques temps dans les années 50 pour y écrire ses romans, comme les touristes japonais fascinés d’y voir là l’inspiration réelle du célèbre manga « le château dans le ciel».

Dans cette visite découverte de Cordes, je vous emmène voir les remparts, les portes fortifiée, le puit au centre du village et grâce à la complicité de Véronique Lanas de l’office de tourisme de Cordes, nous voici partis pour explorer deux lieux fermés au public : l’entrée d’un souterrain médiéval et le sommet de la tour de guet accolée au clocher de l’église saint Michel.

Pour ma part, c’est dans ce beau village que j’ai débuté ma carrière dans le tourisme au tout début des années 90, au syndicat d’initiatives de Cordes sur Ciel (et oui on disait comme ça à l’époque… bon ben voilà, je suis grillé, je suis vieux… L)

Il y aurait beaucoup à dire sur Cordes, son histoire, son architecture, ses personnages… Mais ce qui m’a toujours fasciné dans ce village, ce sont ses légendes, ses mystères.

Cordes sur Ciel fût bastit en 1222 sur le Puech de Mordagne, fief du Comte Raimond V de Toulouse après le passage dévastateur des croisés de Simon de Montfort tout près de là.

Cordes sur Ciel fût bastit en 1222 sur le Puech de Mordagne, fief du Comte Raimond V de Toulouse après le passage dévastateur des croisés de Simon de Montfort tout près de là.

Beaucoup de choses ont également été écrites au sujet des légendes du bourg. Je pense aux ouvrages assez mystiques du peintre surréaliste Jean-Gabriel Jonin, ancien élève de Dali qui s’était établit à Cordes il y a quelques années.

J’ai même vu un jour des visiteurs les doigts en l’air qui cherchaient les « ondes vibratoires » de la cité. Une touriste américaine touchait toutes les portes en poussant des cris car elle recherchait la maison où elle avait été brûlée au 13ème siècle en tant que cathare (j’ai bien tenté en vain de lui expliquer qu’on ne brûlait pas les cathares dans leur maison et qu’aucun ne l’avait été de surcroît à Cordes, mais ce fut sans succès…).

Premier symbole, l'escalier du Pater Noster par lequel on devait accéder à la cité médiévale. 52 marches, autant que de mots dans la prière purificatrice....
Premier symbole, l'escalier du Pater Noster par lequel on devait accéder à la cité médiévale. 52 marches, autant que de mots dans la prière purificatrice....

Premier symbole, l'escalier du Pater Noster par lequel on devait accéder à la cité médiévale. 52 marches, autant que de mots dans la prière purificatrice....

Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...
Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...

Ces hauts reliefs sur les façades des palais gothiques, semblent témoigner d'une lutte contre l'obscurantisme, un désir d'élévation spirituelle. On pense même y voir une scène fustigeant les chiens du seigneur (domini canes) pourchassant les albigeois essayant d'atteindre l'arbre de la connaissance...

L'église St Michel, saint patron et gardien de nombreux sites élevés, domine Cordes
L'église St Michel, saint patron et gardien de nombreux sites élevés, domine Cordes
L'église St Michel, saint patron et gardien de nombreux sites élevés, domine Cordes
L'église St Michel, saint patron et gardien de nombreux sites élevés, domine Cordes

L'église St Michel, saint patron et gardien de nombreux sites élevés, domine Cordes

Le puits de cordes, profond de 113m47 transperce de part en part le cœur de la colline de son halo de lumière, telle l'épée de feu et de lumière de l'archange terrassant le dragon. La légende dit que les cordais y jetèrent 3 inquisiteurs et furent punis par le Pape...
Le puits de cordes, profond de 113m47 transperce de part en part le cœur de la colline de son halo de lumière, telle l'épée de feu et de lumière de l'archange terrassant le dragon. La légende dit que les cordais y jetèrent 3 inquisiteurs et furent punis par le Pape...
Le puits de cordes, profond de 113m47 transperce de part en part le cœur de la colline de son halo de lumière, telle l'épée de feu et de lumière de l'archange terrassant le dragon. La légende dit que les cordais y jetèrent 3 inquisiteurs et furent punis par le Pape...

Le puits de cordes, profond de 113m47 transperce de part en part le cœur de la colline de son halo de lumière, telle l'épée de feu et de lumière de l'archange terrassant le dragon. La légende dit que les cordais y jetèrent 3 inquisiteurs et furent punis par le Pape...

Pour découvrir la bastide albigeoise de Cordes sur Ciel

 

Mon adresse coup de cœur pour séjourner à Cordes et qui vous réserve quelques belles surprises :

On voyage pendant des années sans trop savoir ce que l'on cherche, on erre dans le bruit, empêtré de désirs ou de repentirs et l'on parvient soudain dans l'un de ces deux ou trois lieux qui attendent chacun de nous en ce monde. Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d'été sait ainsi qu'il n'a pas besoin d'aller plus loin et que, s'il veut, la beauté ici, jour après jour, l'enlèvera à toute solitude...

Albert Camus - Cordes sur Ciel - 1954

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article

David 08/09/2017 17:41

Superbes les diapos !
merci!

Christian Riviere 08/09/2017 23:26

Merci beaucoup.