Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvillar, perle aux portes de la Lomagne

Connaissez-vous Auvillar ? Aux confins de la Lomagne et au bord de la Garonne, cette bourgade du Tarn-et-Garonne est une vraie perle qui mérite d'être découverte.  Je vous invite à me suivre pour la visiter, Gisèle nous y attend, alors, on y va ? 

Voici tout d'abord, le petit reportage filmé à regarder (durée 16 min):

Nous sommes en juillet, l'après-midi est bien entamé. Il fait chaud, très chaud même. Justin et moi avons rendez-vous à l'office de tourisme des Deux-Rives.

Après nous avoir accueillis et présenté Auvillar, la directrice nous invite à nous rendre sur la place de la Halle, où nous attend notre guide pour cet après-midi, Madame Gisèle Chambarron. 

Mme Gisèle Chambarron de l'association du Vieil-Auvillar

Mme Gisèle Chambarron de l'association du Vieil-Auvillar

Nous passons sous un petit portanel magnifique avec ses briques rouges et nous voici sur la splendide place de la Halle.

Tout est en briques, les balcons sont fleuris.

Que c'est beau !

Je suis espanté par cette belle harmonie architecturale et par l'aspect protégé et bien entretenu de la place.

La place de la Halle d'Auvillar

La place de la Halle d'Auvillar

La place est triangulaire et la halle complètement circulaire, trône en son centre.

Tout autour, sous les maisons, des couverts qui sont appelés ici des cornières. Comme partout, elles servaient à protéger les denrées et objets fragiles que les boutiques vendaient en dessous. 

Toutes sont différentes de par leur hauteurs et leur largeurs. Cette singularité rend la place encore plus belle je trouve. 

Les couverts autour de la halle appelés ici des cornières
Les couverts autour de la halle appelés ici des cornières
Les couverts autour de la halle appelés ici des cornières
Les couverts autour de la halle appelés ici des cornières
Les couverts autour de la halle appelés ici des cornières
Les couverts autour de la halle appelés ici des cornières

Les couverts autour de la halle appelés ici des cornières

Sur la place, on peut admirer une des plus vieilles maisons, toute en bois du 15ème  siècle qui est la seule à ne pas avoir été détruite par les incendies.

Elle est bien conservée même si elle me semble avoir été rabaissée au fil des siècle. 

La maison renaissance sur la place de la Halle
La maison renaissance sur la place de la Halle
La maison renaissance sur la place de la Halle

La maison renaissance sur la place de la Halle

Avec Gisèle, nous nous rendons sous la halle. Là aussi, je suis espanté ! 

La charpente est superbe ! Elle est toute en peuplier local, le carolin.

Les troncs de 2m50 ont été assemblés avec coins, des tenons et des mortaises.

Les poutres forment un Z appelé "trait de Jupiter" (nom de Zeus... ), sûrement un vestige de la période gallo-romaine. Elles aussi sont fermées par un coin en bois.

 

Charpente de la halle de Auvillar
Charpente de la halle de Auvillar

Charpente de la halle de Auvillar

La halle servait à vendre les céréales produites tout autour du bourg.

Tout autour de la charpente, à l'intérieur de la halle, les noms des céréales vendues sont encore indiqués: Maïs, blé, avoine, orge, millet, seigle, sarrasin...

Deux noms retiennent notre attention: "Champart" et "Méteil".

Madame Chambarron nous éclaire. 

Le premier nom est la redevance en nature due au seigneur par les agriculteurs: champ part, la part du champ. 

Le second le méteil est un mélange de céréales, souvent de blé, d'orge et d'avoine.

Je pense que le méteil est encore utilisé pour les foins, mélangé à d'autres plantes.

Quelques céréales vendues sous la halle d'Auvillar
Quelques céréales vendues sous la halle d'Auvillar
Quelques céréales vendues sous la halle d'Auvillar
Quelques céréales vendues sous la halle d'Auvillar
Quelques céréales vendues sous la halle d'Auvillar

Quelques céréales vendues sous la halle d'Auvillar

le champart et le méteil
le champart et le méteil

le champart et le méteil

La halle a également conservé ses mesures à grain médiévales ainsi que celle de l'époque napoléonienne. 

Les mesures à grain médiévale et celle de l'époque napoléonienne
Les mesures à grain médiévale et celle de l'époque napoléonienne
Les mesures à grain médiévale et celle de l'époque napoléonienne
Les mesures à grain médiévale et celle de l'époque napoléonienne

Les mesures à grain médiévale et celle de l'époque napoléonienne

Gisèle nous invite maintenant à la suivre au Musée du Vieil-Auvillar qui est juste à quelques mètres de là. 

Michèle nous y attend.

Tout comme Gisèle, elle est bénévole à l'Association des Amis du Vieil-Auvillar.

C'est cette association qui a créé ce musée. L'association veille aussi à la sauvegarde et à l'animation du patrimoine de la ville.

en route pour le musée d'Auvillar

en route pour le musée d'Auvillar

Ce musée est plein de jolies surprises: torse en marbre blanc de Vénus, bénitiers en faïence, ouvrages de compagnons du devoir, tambours et instruments de la Garde Nationale...

Au musée du Vieil-Auvillar
Au musée du Vieil-Auvillar
Au musée du Vieil-Auvillar
Au musée du Vieil-Auvillar
Au musée du Vieil-Auvillar
Au musée du Vieil-Auvillar
Au musée du Vieil-Auvillar
Au musée du Vieil-Auvillar

Au musée du Vieil-Auvillar

Mais surtout, ce musée conserve et expose une fabuleuse collection de faïences locales. 

En effet, durant deux siècles, du début du 18ème à la fin du 19ème, la faïence fera la fortune d'Auvillar, avec 22 faïenceries qui faisaient vivre près de 400 potiers en 1834! 

avec Michèle Furlan bénévole au Musée du Vieil-Auvillar

avec Michèle Furlan bénévole au Musée du Vieil-Auvillar

La visite est passionnante et les éléments exposés sont superbes ! 

Il faut vraiment regarder les détails, les formes, les couleurs... 

Il y a pour décors selon les périodes des fleurs, des paysages, des oiseaux...

C'est vraiment très beau ! 

Ça me plairait bien de manger dans ce genre de vaisselle !! 

Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne

La dernière faïencerie qui était tout contre l'église, fermera ses portes en 1909.

Entre temps, la production était passée aux objets et pots vernissés en plus de la vaisselle.

 

les poteries vernissées d'Auvillar
les poteries vernissées d'Auvillar
les poteries vernissées d'Auvillar
les poteries vernissées d'Auvillar

les poteries vernissées d'Auvillar

Nous quittons le musée et partons arpenter les ruelles du village. 

J'adore ! Il y a des fleurs partout, tout est magnifiquement entretenu et cette brique rouge avec cette lumière de soleil déclinant crée une superbe atmosphère. 

Ça fait du bien !

Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne
Auvillar, perle aux portes de la Lomagne

Partout dans la ville des petites sculptures sont accrochées aux façades.

Auvillar est sur la Via Podiensis, la route vers St Jacques de Compostelle venant du Puy-en Velay.

Chaque année, le deuxième weekend d'octobre, durant le marché des potiers de plus en plus réputé, la ville organise un concours de poterie sur la thématique des pèlerins. A la fin du concours, le jury choisit une sculpture qui viendra enrichir une des façades du bourg.

Une vraie chasse au trésor !

C'est trop joli vous ne trouvez pas ? 

Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar
Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar

Les pèlerins en chair et en os et ceux sculptés sur les façades des maisons d'Auvillar

Justement, Gisèle nous conduit à l'église où nous arrivons en même temps qu'un jeune couple de pèlerins qui y vient pour faire signer leurs crédentials (carnets de pèlerin).

L'édifice est immense !! 

L'église saint-Pierre d'Auvillar, le crédential des pèlerins et la statue de St Jacques
L'église saint-Pierre d'Auvillar, le crédential des pèlerins et la statue de St Jacques
L'église saint-Pierre d'Auvillar, le crédential des pèlerins et la statue de St Jacques
L'église saint-Pierre d'Auvillar, le crédential des pèlerins et la statue de St Jacques
L'église saint-Pierre d'Auvillar, le crédential des pèlerins et la statue de St Jacques

L'église saint-Pierre d'Auvillar, le crédential des pèlerins et la statue de St Jacques

Avant de devenir une église paroissiale ouverte à tous, elle fut l'abbatiale d'un prieuré dépendant de l'Abbaye de Moissac jusqu'au début du 13ème siècle.

Les plus anciennes traces que porte l'église de son histoire, outre une chapelle romane, est l'inscription sur les bases du clocher dans le cimetière: 

† KALENDIS MARCII INCARNA
TI VERBI ANNO M. C.
L. XXX. VI. OBIIT R. P.
DESLEMOS CAPEL
LANUS. ISTIUS ECCE.

« Aux calendes de mars de l'an 1186 du Verbe Incarné, mourut le Révérend Père Deslemos, chapelain de cette église ».

La dalle mortuaire du 12ème siècle

La dalle mortuaire du 12ème siècle

La chapelle romane

La chapelle romane

Le chœur de l'église, de par sa largeur, témoigne de l'importance du prieuré.

De part et d'autre de l'autel, des stalles très 19ème donnent fière allure au chœur. 

Le chœur et les stalles néo-gothiques
Le chœur et les stalles néo-gothiques
Le chœur et les stalles néo-gothiques
Le chœur et les stalles néo-gothiques

Le chœur et les stalles néo-gothiques

Le retable du maître-autel qui date lui du 17ème siècle est splendide !! 

Au centre un énorme tableau peint par Bern d'Henny représentant l’Assomption est presque une copie fidèle de celui peint par Rubens . 

L'Assomption peinte par Bern d'Henny et celle de Rubens
L'Assomption peinte par Bern d'Henny et celle de Rubens
L'Assomption peinte par Bern d'Henny et celle de Rubens

L'Assomption peinte par Bern d'Henny et celle de Rubens

De part et d'autre du retable, Saint Jean Baptiste et Saint Pierre sont encadrés par des colonne ouvragées
De part et d'autre du retable, Saint Jean Baptiste et Saint Pierre sont encadrés par des colonne ouvragées

De part et d'autre du retable, Saint Jean Baptiste et Saint Pierre sont encadrés par des colonne ouvragées

La chaire du 18ème siècle magnifiquement restaurée, provient de l'ancien couvent des Dominicains aujourd'hui détruit. 

On retrouve le saint évangélisateur de l'albigeois sculpté en bas-relief sur la chaire.

La chaire des Dominicains de l’église saint-Pierre
La chaire des Dominicains de l’église saint-Pierre

La chaire des Dominicains de l’église saint-Pierre

Petit clin d’œil à un de mes anciens reportages.

Sur le bas côté du chœur, on retrouve un tableau représentant sainte-Jeanne de France, fondatrice des Annonciades...

Sainte Jeanne écrit à l'ancienne avec un seul N, c'est amusant !

La représentation des noces mystiques de Jeanne de Valois, fondatrice des Annonciades
La représentation des noces mystiques de Jeanne de Valois, fondatrice des Annonciades

La représentation des noces mystiques de Jeanne de Valois, fondatrice des Annonciades

Ce qu'il ne faut pas manquer dans la visite de cette église, c'est de se diriger vers la salle du trésor aménagée dans une crypte. 

On passe par une très jolie chapelle toute en bois dédiée à la Vierge à l'Enfant, qui me plait beaucoup.

Le trésor rassemble différents beaux objets liturgiques; des tableaux, des statues commandés pour l'église saint Pierre au fil des siècles.

La chapelle du trésor de l'église
La chapelle du trésor de l'église
La chapelle du trésor de l'église

La chapelle du trésor de l'église

Nous sortons de l'église et Gisèle me conduit dans le cimetière tout contre.

Ce n'est pas pour me montrer quelques jolies tombes, ce que j'aime beaucoup également, mais pour avoir une vue d'ensemble du clocher grâce à un certain recul que l'on ne peut avoir que de là.

A l'endroit où nous mène Gisèle pour admirer et regarder le clocher, je remarque juste derrière moi un caveau au nom qui m'est familier... Des ancêtres ? des cousins lointains ? C'est fort probable puisque une partie de mes ancêtres étaient briquetiers, tuiliers dans le Tarn-et-Garonne... 

Mystère...

Dans le cimetière d'Auvillar
Dans le cimetière d'Auvillar
Dans le cimetière d'Auvillar
Dans le cimetière d'Auvillar
Dans le cimetière d'Auvillar
Dans le cimetière d'Auvillar
Dans le cimetière d'Auvillar

Dans le cimetière d'Auvillar

C'est en effet avec ce recul nécessaire que l'on peut comprendre ce clocher aux formes un peu bizarres.

Tout d'abord, son aspect actuel lui est donné par la destruction par les protestants, puis par les révolutionnaires de deux pans de mur de la tour carrée du 15ème siècle, désormais évidée.

Au sommet des deux pans de mur restant, Théodore OLIVIER, architecte des monuments historiques, architecte départemental du Tarn-et-Garonne (1850-1874) et architecte diocésain de Montauban de 1853 à 1883, va construire au 19ème siècle deux petits clochetons sur les côtés et un clocher en forme de tétraèdre comme nous l'indique Gisèle.

Le clocher restauré par Théodore OLIVIER au 19ème siècle
Le clocher restauré par Théodore OLIVIER au 19ème siècle
Le clocher restauré par Théodore OLIVIER au 19ème siècle

Le clocher restauré par Théodore OLIVIER au 19ème siècle

C'est dans ce cimetière que se trouve scellée dans le mur du clocher, la pierre mortuaire du 12ème siècle dont nous avons parlé plus haut.

En sortant, nous remarquons à la jonction du clocher et de l'église une superbe gargouille contemporaine en étain. 

Elle est géniale et moi qui d'ordinaire ne suis pas très fan du très contemporain avec l'ancien, je trouve qu'elle va très bien avec le lieu !

Et vous, vous aimez ? 

La pierre gravée du 12ème siècle et la gargouille très contemporaine
La pierre gravée du 12ème siècle et la gargouille très contemporaine
La pierre gravée du 12ème siècle et la gargouille très contemporaine

La pierre gravée du 12ème siècle et la gargouille très contemporaine

Pour terminer notre périple dans cette charmante bourgade, Gisèle me conduit devant une porte de la ville. 

Autrefois fortifiée, Auvillar comptait trois portes: La Porte Arnaud Othon, ancien seigneur d'Auvillar, la porte des Fontaines et la Porte saint-Pierre devant le parvis de l'église.

Construite à l'époque de Louis XIV, la porte Othon aussi appelée porte de l'Horloge est splendide et a fière allure avec son style classique, son mélange de pierres et de briques, ses fenêtres et son toit à la Mansart. 

A la Porte de l'Horloge aussi appelée Porte Othon
A la Porte de l'Horloge aussi appelée Porte Othon
A la Porte de l'Horloge aussi appelée Porte Othon

A la Porte de l'Horloge aussi appelée Porte Othon

J'ai vraiment adoré découvrir Auvillar et flâner dans ses ruelles, ses places, ses monuments... Je n'ai pas tout vu ni, ne vous ai tout dit et tout montré.

Je vous invite vraiment à aller visiter ce village qui fait parti des "plus beaux villages de France".

Je suis sûr que tout comme moi vous en serez espantés et que comme moi, vous en repartirez sereins et heureux d'avoir pu voir autant de belles choses.

Auvillar, perle de la Lomagne

Auvillar, perle de la Lomagne

Notre restaurant :

L'auberge de Miramont

C'est une véritable institution où nos avons été conviés un soir d'été. Karine et David ont repris l'auberge de Bernadette, connue pour ses écrevisses à tomber, qui elle-même avait repris la table de Joséphine. Cette dernière avait ouvert son restaurant pour nourrir les maquignons et les bouchers venus faire la célèbre foire aux bestiaux de Miramont. C'est peu dire si la bonne chère était de mise ! Cela n'a pas changé ! David en cuisine ne se sert que chez des producteurs qui "travaillent avec leur cœur et avec bon sens" comme il le dit. Pas de cartes et de menus à rallonge. Tout est ultra frais et donc en quantité limitée. Notre périple nous mènera à cette fabuleuse table un peu trop tard ce jour-là pour profiter pleinement des plats du jour, mais nous nous sommes régalés quand même. Même nos têtes et nos yeux en ont profité avec un superbe coucher de soleil pendant notre apéritif. Alors vous dire que nous avons adoré ce moment en bonne compagnie et ce lieu est peu dire... Et si on recommençait et qu'on y retournait, viendriez-vous vous joindre à nous ? 

Menus à partir de 14€50 le midi du lundi au vendredi, 25€ le soir - Fermé le dimanche

L'adresse: 

Auberge de Miramont (chez Bernadette)
82190 Miramont-de-Quercy
Tél.: 05 63 94 65 57

http://www.aubergedemiramont.com/

https://www.facebook.com/pages/category/Food---Beverage-Company/Auberge-de-miramont-758221404319678/

 

La cuisine gourmande et généreuse de l'Auberge de Miramont
La cuisine gourmande et généreuse de l'Auberge de Miramont
La cuisine gourmande et généreuse de l'Auberge de Miramont
La cuisine gourmande et généreuse de l'Auberge de Miramont

La cuisine gourmande et généreuse de l'Auberge de Miramont

Notre chambre d'hôtes :

Le Moulin de Jouenery et Spa

C'est presque un château ! Voilà la réflexion que je me suis faite lors de notre arrivée au Moulin. Cette belle bâtisse de pierres blanches du 17ème siècle à vraiment fière allure. Tout ce que j'aime.

Nous sommes accueillis en rez-de-chaussé et les chambres sont à l'étage. 

Les chambres sont claires, meublées avec goût et beaucoup de soin a été apporté dans le détail. On s'y sent vraiment bien. C'est vraiment agréable.

A l'extérieur, le spa et sa piscine couverte sont très tentants, mais nous avons un rendez-vous pour dîner à l'extérieur qui nous empêche de les tester... Justin râle un peu mais ne manquons pas à nos devoirs d'invités...

A l'extérieur, le moulin est comme il se doit contre une rivière. Là aussi, il doit faire bon se reposer et faire une bonne sieste allongé sur les méridiennes au bord de l'eau !!

Après une excellente nuit de sommeil, nous prenons le petit-déjeuner sur la terrasse. C'est tellement agréable et les fruits, viennoiseries, pains, yaourts, fromages et charcuteries ne font pas un pli, on se régale !

Cet hébergement vient tout juste de changer de propriétaires qui viennent d'en refaire toute la décoration dans le style "Bois & Chiffons". Les photos tout comme mon descriptif se rapportent à notre séjour avec les hôtes précédents. Mais pour avoir dialogué avec la charmante nouvelle propriétaire, nul doute que vous allez vous aussi adorer, tant elle a à cœur d'apporter tout ses talents de cuisinière (ils font désormais table d'hôtes) et toute la chaleur innée de son accueil  ! 

A partir de 150€/la nuit petit-déjeuner compris pour deux personnes

L'adresse:

Le Moulin de Jouenery
Lieu dit Jouenery
82190 Brassac
Tel. 05 63 32 09 31 - 06 35 88 27 93

http://moulindejouenery.fr/

Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa
Au Moulin de Jouenery et Spa

Au Moulin de Jouenery et Spa

Quelle joie et quel plaisir que cette nouvelle invitation de la part de l'Agence de Développement Touristique du Tarn-et-Garonne ( ADT 82) !

Un immense merci à Lauriane Donzelli, chargée des relations presse à l'ADT82 et à sa directrice Caroline Manens pour nous permettre de découvrir à chaque fois un autre coin merveilleux du Tarn-et-Garonne. Si proche et pourtant encore trop méconnu, merci de nous permettre de partager toutes ces pépites de notre patrimoine de notre Occitanie.

Vidéo et photos (sauf mention contraire) : Justin BONNET

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter de notre blog, à en parler à vos amis pour nous aider à nous faire encore plus connaître
(en haut à droite ou en dessous pour la version mobile )

Pour s'abonner à la page Facebook du blog et nous suivre en cliquant sur:

 https://www.facebook.com/blogdedansdehors/

à ma page Instagram en cliquant sur:

https://www.instagram.com/christianalbi/

Justin, notre reporteur d'images préféré en pleine prise de vue dans le cimetière

Justin, notre reporteur d'images préféré en pleine prise de vue dans le cimetière

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article

Étienne de la Garenne 12/04/2020 19:56

Belle balade, merci Christian et Justin, et vive les faïences d'Auvillar !

Christian Riviere 13/04/2020 14:08

Merci beaucoup !!! à très bientôt en vrai j'espère !

Shana 12/04/2020 14:06

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.

Christian Riviere 13/04/2020 14:07

Merci beaucoup Angelilie, je peux vous retourner le compliment. J'ai pour l'instant parcouru (trop) rapidement votre blog qui a le même âge que le mien. C'est avec plaisir que je vais m'y plonger tant il a l'air vraiment bien fait. Merci encore et à bientôt

Bernie 05/04/2020 16:20

Bonjour Christian,
un village que je me ferais un plaisir de visiter dès que ce sera possible,
l’auberge a l’air très sympathique.

Christian Riviere 06/04/2020 11:08

Bonjour Bernie, merci ! oui le village est très chouette à visiter et l'auberge géniale !! Je te conseille de réserver auparavant

Pelissier 30/03/2020 15:32

Bonjour,
Au nom de l'Office de Tourisme des Deux Rives, je tenais à vous remercier pour la qualité de ce reportage... Au plaisir de vous accueillir.
Muriel Pelissier, directrice de l'Office de Tourisme.

Christian Riviere 30/03/2020 18:21

Bonjour, c'est avec beaucoup de plaisir que Justin et moi avons découvert Auvillar. Nous avons adoré chaque monument, chaque maison, chaque rue... Nous espérons être arrivés à le retranscrire dans ces deux reportages écrit et vidéo. Merci encore pour votre accueil et à très bientôt nous espérons