Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

S'il y a un château à visiter pour s'émerveiller, c'est bien le Château de la Baume en Lozère. Il mérite pleinement son surnom de "petit Versailles" tant il regorge de merveilles et de pièces somptueuses. On vous ouvre ses portes et nous nous proposons de nous suivre pour le visiter avec Annie sa gardienne qui en connait tous les secrets. 

Alors, on y va ? 

Le Château de la Baume en Lozère

Le Château de la Baume en Lozère

Ce matin là, Justin et moi nous nous réveillons heureux de notre séjour en Lozère. La soirée et la nuit à la Borie de l'Aubrac, cette belle chambre et table d'hôtes, furent fabuleuses. 

Il fait frais et le paysage splendide, un peu désertique me plait beaucoup. C'est tellement apaisant !

Vue du paysage de La Borie de l'Aubrac, chambre et table d'hôtes

Vue du paysage de La Borie de l'Aubrac, chambre et table d'hôtes

Nous ne sommes qu'à quelques minutes en voiture du château où nous attend Annie Paulet, la gardienne des lieux. 

C'est dommage que le temps ne soit pas vraiment avec nous. Mais ça confère au paysage et au château une ambiance un peu médiévale, un peu mystérieuse, ce qui n'est pas pour me déplaire !! 

Le château s'offre à nos yeux au détours d'un virage. 

Qu'est ce qu'il est imposant !!

Le Château de la Baume et son architecture à la fois sobre et massive
Le Château de la Baume et son architecture à la fois sobre et massive
Le Château de la Baume et son architecture à la fois sobre et massive
Le Château de la Baume et son architecture à la fois sobre et massive
Le Château de la Baume et son architecture à la fois sobre et massive

Le Château de la Baume et son architecture à la fois sobre et massive

Je m'approche le cœur battant.

On m'a promis un petit Versailles, alors vous pensez bien que l'idée ne peut que m'exciter !!

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Annie, nous accueille avec le sourire, même si elle est un peu inquiète à l'idée d'être filmée.

D'emblée, elle nous mène à la première pièce du château qui en comporte 82 (on en visite 12) et qui fut l'une des plus importantes durant de multiples décennies.

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Cette actuelle salle de billard fait partie du premier manoir construit vers 1264.

Dès 1633 la famille Grolée de Peyre construit d'autres ailes au fil des années et de leur revenu.

La pièce où nous nous trouvons fut à la fois le logement du seigneur et son aula (ancienne salle d’apparat). 

C'est là que César de Grolée de Peyre, bailli du Gévaudan y rendait la justice comme le démontrent les différents bancs de justice qui ornent la vaste salle.

Les bancs de Justice du château de la Baume
Les bancs de Justice du château de la Baume

Les bancs de Justice du château de la Baume

Dans cette pièce, en plus des armures, on peut y admirer un meuble de sacristie très imposant, une superbe cheminée et un plafond à la française.  J'aurai bien aimé avoir le temps de faire une petite partie de billard...

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Nous passons dans le corridor "Louis XIII" où sont exposés de part et d'autre, les portraits des constructeurs du château actuel, Antoine de Grolée Virville, Comte de Montbreton et de Peyre. Chambelan de S.A.R. Gaston de France et son épouse Marguerite de Soulatges.

Le corridor Louis XIII et les portraits d'Antoine de Grolée et de son épouse
Le corridor Louis XIII et les portraits d'Antoine de Grolée et de son épouse
Le corridor Louis XIII et les portraits d'Antoine de Grolée et de son épouse
Le corridor Louis XIII et les portraits d'Antoine de Grolée et de son épouse
Le corridor Louis XIII et les portraits d'Antoine de Grolée et de son épouse

Le corridor Louis XIII et les portraits d'Antoine de Grolée et de son épouse

Ce corridor est magnifiquement paré de tapisseries d'Aubusson remarquables !

Les tapisseries d'Aubusson du corridor Louis XIII
Les tapisseries d'Aubusson du corridor Louis XIII

Les tapisseries d'Aubusson du corridor Louis XIII

Annie nous parle de tout cela devant une porte entrebâillée qui m'intrigue.

Je sais que derrière se cache une pièce où le public ne peut pas entrer. Raison de plus pour éveiller ma curiosité !

Avec la permission d'Annie, je pousse la belle porte où figure le vert galant, le roi Henri IV.

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Là, une merveille s'ouvre à moi: une chambre du 17ème siècle intacte et comme on dit, "dans son jus" !!

Elle est vraiment belle. Le mobilier, les objets, le plafond peint...

Les boiseries sont tout aussi remarquables, on dirait des faïences de Delphes.

Chambre 17ème siècle du Château de la Baume
Chambre 17ème siècle du Château de la Baume
Chambre 17ème siècle du Château de la Baume
Chambre 17ème siècle du Château de la Baume
Chambre 17ème siècle du Château de la Baume
Chambre 17ème siècle du Château de la Baume
Chambre 17ème siècle du Château de la Baume
Chambre 17ème siècle du Château de la Baume

Chambre 17ème siècle du Château de la Baume

Autre mobilier remarquable de la pièce, le meuble de toilette.

Il est très original car il est octogonal. Il est en chêne recouvert de fer ouvragé avec des fleurs et au centre duquel se trouve une vasque en porcelaine blanche.

J'adore ! et vous ?

En aviez-vous déjà vu de semblable ?

La table de toilette octogonale
La table de toilette octogonale

La table de toilette octogonale

L'actuelle salle à manger a pris place dans l'antichambre du bureau de César de Grolée. Elle est décorée de beaux tableaux qui représentent des scènes mythologiques où apparaît sur plusieurs tableaux, le même personnage féminin.

En y regardant de plus près, le visage de belle jeune femme me rappelle vaguement quelqu'un...

Cette jeune personne était une des cousines de César de Grolée. 

Marie-Angélique de Scorailles de Roussille.

Son nom de vous dit rien ? 

Venue toute ingénue de son Auvergne natale, elle fut présentée à la cour à 17 ans par César, pour qu'elle devienne fille d'honneur de la Princesse Palatine, épouse de Gaston, frère du Roi dont il était le chambellan.

Sa taille est fine, son teint très clair, ses cheveux sont blonds vénitiens et ses yeux bleu-gris. Son port est noble et digne de séduire un roi.

C'est justement ce qui arrive. Louis XIV, qui se lasse de Madame de Montespan, remarque immédiatement la belle provinciale. Elle devient presque immédiatement sa maîtresse en titre, rivalisant avec la Montespan.

Le Roi la couvre de bijoux, d'or, de meubles et lui octroi 100 000 écus de pension.

Elle tombe enceinte et son enfant né prématuré, meurt un mois après l'accouchement qui se déroule très mal. Elle fait une longue hémorragie. "Blessée dans le service" comme l'écrit Mme de Sévigné, elle se fane, s'étiole et lasse le roi qui la gratifie du titre de Duchesse de Fontanges.

Elle meurt d'en d’obscures circonstances après avoir failli être empoisonnée...

Plus tard, une série télévisée à succès reprendra sa légende et baptisera son héroïne que le scénario rendra parait-il moins sotte,  "Angélique, marquise de anges..."

Angélique, Duchesse de Fontanges
Angélique, Duchesse de Fontanges

Angélique, Duchesse de Fontanges

Dans la même pièce, la vaste et très ouvragée cheminée 17ème provient du Château de Chanac qui a brûlé durant la Révolution française. Elle est aux armes de l'évêque François-Placide de Baudry de Piencourt.

Je ne sais où regarder tant les murs, les plafonds rivalisent de beauté...

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Derrière une porte, se cache le bureau de César. 

Dieu qu'il est splendide !! Ses murs blancs sont peints par des artistes venus de Montpellier dans un style très italien avec ses lyres et ses diablotins. Au plafond un très très beau lustre en verre de Murano ajoute encore au style vénitien de la pièce. 

Le bureau de style Mazarin est en ébène avec des incrustations en cuivre.

Tout autour du bureau des chaises cannées sont datées de 1710.

Cette pièce cache un secret bien gardé. César était bailli du Gévaudan. Autrement dit, il représentait le pouvoir royal exerçant la justice et  prenait les décisions militaires au nom du roi. De ce fait, il avait beaucoup d'archives.

Afin de ne pas en être encombré, il a fait aménager des placards cachés derrière chaque tableau qui pivotent sur un côté...

C'est vraiment ingénieux !

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Le Roi Soleil est omniprésent dans ce château ! 

Venues directement de Versailles, les boiseries, portes et parquets ont apporté le style en vigueur au palais mais aussi la marque du souverain bienfaiteur qui offrit à César une porte où son emblème, le soleil, et les attributs royaux sont bien en évidence !

Sponsoring, marque de faveur mais aussi une façon très claire de rappeler à qui César doit sa fortune et qui est le véritable maître... 

Le monarque avait vraiment le sens aiguë de l'art de la représentation à la fois esthétique et politique...

Porte et parquet versaillais
Porte et parquet versaillais
Porte et parquet versaillais

Porte et parquet versaillais

Suivra le salon rouge datant de 1710 également. Entièrement tendu de soieries rouges venues de Lyon, on voit dans cette pièce, le portrait du roi, celui de César vieillissant entourés des Maréchaux de Villars et d'Henri II de la Tour d'Auvergne, Vicomte de Turennes.

Puis juste à côté, la chambre dorée. Une de mes pièces préférées.

Elle porte bien son nom. Le lit à baldaquin, les murs sont finement dorés.

Cette pièce résume pour moi la continuité de l'embellissement du château par ses propriétaires successifs. Commencée par César de Grolée, cette magnifique chambre sera terminée par le Comte de Las Cases, dont la famille est toujours propriétaire des lieux.

Un magnifique clavecin finement décoré avec des petits singes musiciens attire le regards et si on scrute les peintures, on s’aperçoit que les artistes commandités par le Comte de Las Cases ont réalisé de magnifiques miniatures avec beaucoup de profondeur.

Il faut vraiment prendre le temps d'admirer tous ces fabuleux détails !

Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée
Le salon rouge et la chambre dorée

Le salon rouge et la chambre dorée

Des couloirs tout aussi ornés nous mènent à la chapelle privée du château.

Là aussi le Roi Soleil est bien présent. 

Aux portes de la chapelle, je remarque un ancien mobilier d'église remarquable.  Je ne sais où regarder tant tout y est beau et intéressant !

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

La chapelle palatine est toujours une chapelle privée où la famille organise des cérémonies.

Nous la surplombons depuis la tribune où la vue plongeante est très belle.

Dédiée à Saint Michel, Archange, elle porte les différentes restaurations et modifications successives sans que cela n'altère à la beauté du lieu sacré.

Tout autour, sur les murs de la chapelle, de magnifiques statues m'interpellent. J'ai déjà vu ce genre de statues avec cette auréole très particulière quelque part mais je ne parviens pas à me rapeller dans quelle région ou dans quel pays... Si vous avez des idées, je suis preneur !!

Derrière l'autel, une peinture beaucoup plus récente de la transfiguration est également très réussie.

La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine
La chapelle palatine

La chapelle palatine

C'est vraiment un lieu magnifique.

Chaque pièce est un émerveillement ! 

Le surnom de "Versailles du Gévaudan" est loin d'être usurpé tant la richesse du mobilier, des décorations en font un lieu unique et tout simplement splendide ! J'ai vraiment adoré chaque minute passée à découvrir le château.

Aussi, je ne peux que vous conseiller d'aller le visiter à votre tour.  Je suis sûr que tout comme moi, vous allez adorer !

Chaque visite d'un lieu privé ou public est un soutien apporté à la sauvegarde de ce patrimoine, de notre patrimoine. 

Alors n'attendez plus et par vos visites entretenez vous aussi le futur de notre passé. 

Notre hébergement :

Chambres et table d'hôtes La Borie de L'Aubrac 4 épis  Gîtes de France

Cette fabuleuse adresse est mon coup de cœur de ce séjour de par la bâtisse et par ses propriétaires. Commençons par la maison. Cet édifice centenaire a été restauré de façon très contemporaine de mains de maîtres par des artisans locaux dirigés par Pat (Patricia mais elle n'aime pas qu'on l'appelle comme ça) et Laurent. C'est très zen, et on si sent tellement bien !!! Tout est harmonieux, les couleurs, les matériaux, la décoration. Nous sommes vraiment dans le haut de gamme de bon goût. Les chambres sont spacieuses, belles où tous les détails ont été pensés pour rendre votre séjour des plus agréables: fauteuils, coussins fermes et moelleux, chauffage au sol, double vasques séparées (avec coton, savon, sèche cheveux...) Dans chaque chambre, un merveilleux tableau fait l'admiration de tous : la vue. Une vue superbe sur la nature sauvage et aride de l'Aubrac qui s'étale à perte de vue et se termine par les montagnes (enneigées durant notre séjour). Parlons de la table. C'est une véritable table d'hôtes que tous les convives partagent. Après avoir pris l'apéritif fait maison en commun, afin de mieux faire connaissance, un délicieux menu unique nous est servi par Laurent - c'est aussi lui qui cuisine et avec quel talent ! - Laurent met en avant les producteurs locaux et les bonnes recettes du coin. Le menu de ce soir-là a fait l’unanimité et bien que très copieux, nous nous sommes tous resservi par gourmandise... Il faut dire qu'avec son épouse, ils ont tous deux travaillé en hôtellerie haut de gamme (et ça se ressent). Leur gentillesse n'a d'égal que leur souci de vous être agréable et de tout faire pour que votre séjour soit un vrai plaisir. Et ce fut le cas !  Nous avons adoré et nous attendons les beaux jours pour retourner voir cette merveilleuse adresse lovée dans son paysage de carte postale. Dernière info qui a son importance, ne pensez pas que cette adresse soit hors de prix, loin de là ! les tarifs sont à partir de 100€ la nuit pour deux personnes, petit-déjeuners inclus ! Alors, il ne tient plus qu'à vous de vite réserver quelques nuits de bonheur dans cette adresse magique.

La Borie de L'Aubrac
La Grange des Enfants
48260 Nasbinals
Tél. 04 66 45 76 97
https://borie-aubrac.com
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous
Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Pour découvrir tous les trésors et les paysages fabuleux de la Lozère, dont le Château de la Baume, c'est ici: 

Le château de la Baume, petit Versailles de la Lozère s'ouvre à nous

Un très grand merci au Comité départemental du Tourisme de la Lozère pour son invitation et plus particulièrement à Elsa Guérin pour nous avoir organisé ce fabuleux séjour.

C'était ma première fois en Lozère. Je m'en souviendrai toujours.

Un très grand merci également à Annie Paulet pour nous avoir si gentiment consacré tout ce temps de découverte de cette merveille.

J'ai adoré nos échanges et ce sentiment, une fois encore d'avoir pu vivre un beau moment, un moment privilégié, un instant d'éternité...  

Vidéo et photos (sauf mention contraire) : Justin BONNET

N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter de notre blog, à en parler à vos amis pour nous aider à nous faire encore plus connaître
(en haut à droite ou en dessous pour la version mobile )

Pour s'abonner à la page Facebook du blog en cliquant sur:

 https://www.facebook.com/blogdedansdehors/

à ma page Instagram en cliquant sur:

https://www.instagram.com/christianalbi/

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article