Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

Les 07 et 08 mai deniers, j’ai eu l’immense bonheur d’organiser la venue et d’accueillir les Ancelles (Mères Supérieures) des 4 monastères des Annonciades en France.

Les buts de leur séjour étaient de venir en pèlerinage sur les traces du monastère des Annonciades d’Albi créé au 16ème siècle dans le couvent des Fargues, à la demande de Sainte Jeanne de France, elle-même, mais aussi de participer à la consécration d’une chapelle de l’église de Creyssens, commune de Puygouzon, à Ste Jeanne de France.

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un immense travail de préparation a eu lieu en amont.
Tout a commencé par le désir de faire un reportage pour le blog.
Mon meilleur ami, adjoint à la mairie de Puygouzon m’a proposé de venir découvrir les trésors de sa commune.
Nous commençâmes par le village de Labastide Dénat tout proche d’Albi, avec ses belles maisons, sa belle église et les trésors qu’elle renferme. Parmi eux, une magnifique armoire reliquaire ayant appartenu aux Annonciades d’Albi dès le 16ème siècle.

 

A Labastide Dénat
A Labastide Dénat

A Labastide Dénat

Dans l’église du hameau de Creyssens, c’est le masque mortuaire de Sainte Jeanne de France, fondatrice des Annonciades que je découvre.
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

Au montage, je ne suis pas du tout content du reportage et décide de le refaire.

Dès le début, je me demande si les Annonciades existent toujours et si c’est le cas, où se trouvent les plus proches .

Le monastère de Villeneuve-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne est à moins de 2h30 d’Albi. Je découvre leur site internet et quelque chose me pousse à aller les voir, à faire un reportage sur elles, leur ordre, leur monastère.

Premier contact avec les Sœurs. Premier refus. Je réponds que je suis un peu déçu mais que je comprends et aussitôt Sœur Marguerite-Marie, l’Ancelle (la Supérieure), me répond que tout compte fait, pourquoi pas.

Nous décidons d’un rendez-vous. Le contact visuel est important. Rendez-vous est pris pour le reportage.

Une journée passée avec elles me comble. Leurs sourires, leur simplicité, leurs chants, leur habit. Tout me charme et m’émeut. Le reportage plait. Vous avez toutes et tous pu voir ce reportage sur le blog :

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

Je reviens quand même à Labastide Dénat avec Philippe Debeaulieu dans l’idée de refaire complètement mon reportage raté sur les trésors de Puygouzon.

Ce jour-là, nous croisons Cédric Trouche-Marty, archiviste adjoint à l'archevêché du Tarn. Il nous confie que les archives diocésaines souhaitent restituer à l’église de Creyssens, des tableaux et un buste.

Les objets d'art que souhaitait restituer l’archevêché à Puygouzon
Les objets d'art que souhaitait restituer l’archevêché à Puygouzon
Les objets d'art que souhaitait restituer l’archevêché à Puygouzon

Les objets d'art que souhaitait restituer l’archevêché à Puygouzon

La Mairie de Puygouzon accepte cette restitution. 

Une commission de travail est aussitôt créée. Elle est composée de la Mairie de Puygouzon, de l’Archevêché avec Cédric Trouche-Marty, les Archives Départementales avec Jean Le Pottier, Conservateur et directeur des archives départementales, Virginie Massol-kremer, Conservatrice des antiquités et objets d'art du Tarn, la Paroisse Sainte Cécile représentée par son curé, le Père Paul de Cassagnac, la Communauté de l'église de Creyssens personnifiée par Jean-Claude Berthomieu et moi-même.

Il est décidé de réfléchir sur l'aménagement de l'église de Creyssens pour y installer, buste et tableaux.

L'église St Sernin de Creyssens avant les aménagements

L'église St Sernin de Creyssens avant les aménagements

Plus tard, je suis invité à une messe présidée par Mgr Legrez, pour la Sainte Catherine, en l'église éponyme de Labastide Dénat.

Après l'office, Philippe et moi évoquons avec le prélat nos actions pour l'église de Creyssens autour du masque de Ste Jeanne de France. 

Nous lui présentons alors l'intention de concentrer le masque, le buste dans une seule chapelle.

L'idée me vient alors de demander à l'archevêque de consacrer cette chapelle à Sainte Jeanne de France.  Il accepte immédiatement.

Tout est alors mis en marche.

Nous décidons parallèlement de créer une exposition pour expliquer qui était Sainte Jeanne, la création de l'ordre des Annonciades, du monastère d'Albi, les trésors de Creyssens et de Labastide Dénat.

Une date est fixée pour la consécration: le mercredi 08 mai 2019 à 11h 

L'invitation à venir participer à l’événement est lancée aux monastères.

C'est avec beaucoup de joie, que nous constatons que les 4 maisons des Annonciades répondent favorablement avec tout autant enthousiasme que nous. 

Philippe Debeaulieu et moi-même perplexe devant le masque reliquaire

Philippe Debeaulieu et moi-même perplexe devant le masque reliquaire

Entre temps, j'écris les 5 panneaux pour l'exposition. Les religieuses, avec leur patience d'ange, lisent et relisent mes écrits, corrigent et font des suggestions. Nathalie Nouvel, adjointe à la mairie de Puygouzon chapeaute l'impression des panneaux et des bâches.

Tout le monde est mobilisé et participe activement à la préparation de l’événement.

Sœur Marguerite-Marie, Mère Ancelle de Villeneuve sur Lot, accepte de nous prêter quelques objets que nous pourrons exposer.  Elle offre même à la commune et à l'église de Creyssens une reproduction d'une statue de Ste Jeanne et un immense tableau qui rejoindra la chapelle dans quelques temps.

Je suis tellement heureux !! Tout se fait si facilement...

L'expo est montée. Les travaux dans l'église sont faits. Tout est fin prêt pour recevoir les Annonciades.

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

Après une nuit passée à Villeneuve, nous voici avec les 6 religieuses accompagnées par un diacre et son épouse, partis en mini-bus prêté par la commune de Puygouzon en route pour le Tarn.

Ainsi les représentantes des 4 monastères des Annonciades que sont

pour Thiais: Sœur Marie des Béatitudes (Ancelle) et Sœur Marie de l'Annonciation 

Pour Saint Doulchard (Bourges) Soeur Marie de l'Immaculée Conception (Ancelle) et Sœur Mariam-Emmanuel (novice)

Pour Grentheville (Caen) Sœur Marie de la Croix (Ancelle)

Pour Villeneuve-sur-Lot, Sœur Marguerite-Marie (Ancelle)
vont découvrir pour la première fois la région d'Albi et le second monastère fondé dans l'histoire de leur ordre.

Une messe dans la chapelle de l'archevêché pour les sœurs pendant que je commence à cuisiner le repas (que nous finirons de préparer tous ensemble), et voici venue l'heure d'une première rencontre avec la commission. 

Notre débat porte sur la future présentation du masque de Jeanne de France. Doit-il être présenté couché ? débout ?  Y a-t-il un impératif symbolique ? liturgique ? 

Sujet complexe que nous n'avons pas pu clore sur un consensus. 

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

Puis c'est le moment pour les Annonciades de rencontrer les médias locaux.

Interview, photos et même enregistrement d'une émission de radio.

Leur venue est aussi un événement ! Le Tarn n'avait pas vu d'Annonciade depuis la Révolution française !! 

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

L'heure est enfin venue pour elles de découvrir les vestiges de l'ancien monastère d'Albi.

C'était une maison importante, souhaitée de tout cœur par Ste Jeanne et par Louis 1er d'Amboise. 

Il faut comprendre que le diocèse d'Albi et l'épouse du roi Louis XII ont été très liés. Fille de Louis XI, Jeanne de Valois, est contrainte d'épouser très jeune son cousin. A la mort de son frère, Charles VII, Son époux devient roi de France. Dès son avènement, il cherche à se séparer de Jeanne pour épouser Anne de Bretagne et rattacher son  riche duché au royaume. 

Au cours d'un long procès, Jeanne sera calomniée et humiliée en tant que reine mais surtout en tant que femme.

L'évêque d'Albi sera chargé par Rome de présider le tribunal et de négocier toutes les clauses canoniques de cette séparation. Il se rapprochera de Jeanne qui devient Duchesse de Berry.

Elle fonde en 1502 avec un franciscain, surnommé par le Pape Léon X, Gabriel-Maria, l'ordre des "Dix Plaisirs de Notre Dame" très vite appelé l'ordre des Annonciades en raison de leur dévotion toute particulière pour l'Annonciation.

Jeanne et Louis 1er meurent et en 1507, Louis II d'Amboise évêque d'Albi depuis 1502 est promu cardinal à 26 ans. Cette même année, il exauce le vœu de Jeanne de France et de son oncle en créant dans l’ancien couvent des Fargues le monastère des Annonciades.

Durant l'année que durera les travaux d'aménagement, les Annonciades séjourneront au château de Combefa près de Monestiés et chanteront leurs offices au pied de la célèbre Mise au Tombeau. 

Charlotte de Savoie et Louis XI, parents de Jeanne de Valois - Louis XII - Jeanne et Gabriel-Maria cofondateur de l'ordre - Mise au tombeau de Monestiés où on reconnait Louis 1er d'Amboise à la tête du Christ
Charlotte de Savoie et Louis XI, parents de Jeanne de Valois - Louis XII - Jeanne et Gabriel-Maria cofondateur de l'ordre - Mise au tombeau de Monestiés où on reconnait Louis 1er d'Amboise à la tête du Christ
Charlotte de Savoie et Louis XI, parents de Jeanne de Valois - Louis XII - Jeanne et Gabriel-Maria cofondateur de l'ordre - Mise au tombeau de Monestiés où on reconnait Louis 1er d'Amboise à la tête du Christ
Charlotte de Savoie et Louis XI, parents de Jeanne de Valois - Louis XII - Jeanne et Gabriel-Maria cofondateur de l'ordre - Mise au tombeau de Monestiés où on reconnait Louis 1er d'Amboise à la tête du Christ
Charlotte de Savoie et Louis XI, parents de Jeanne de Valois - Louis XII - Jeanne et Gabriel-Maria cofondateur de l'ordre - Mise au tombeau de Monestiés où on reconnait Louis 1er d'Amboise à la tête du Christ
Charlotte de Savoie et Louis XI, parents de Jeanne de Valois - Louis XII - Jeanne et Gabriel-Maria cofondateur de l'ordre - Mise au tombeau de Monestiés où on reconnait Louis 1er d'Amboise à la tête du Christ

Charlotte de Savoie et Louis XI, parents de Jeanne de Valois - Louis XII - Jeanne et Gabriel-Maria cofondateur de l'ordre - Mise au tombeau de Monestiés où on reconnait Louis 1er d'Amboise à la tête du Christ

Il y a peu de vestiges vraiment visibles du monastère des Fargues. Il reste deux bases de tours de l'ancienne église qui ressemblait à la cathédrale d'Albi. Et dans quelques maisons de la rue de la Souque qui leur appartenaient, des escaliers, cheminées, caves... 

Les plus beaux témoignages restent dans l'hôtel particulier du musée de la Mode. La propriété de Dominique Miraille possède encore un bel escalier de pierre au somment duquel se trouvait une porte qui s'ouvrait sur un couloir suspendu au-dessus de la rue ainsi qu'un très beau plafond peint de fleurs d'églantier, rosier, sauvage.

On ne peut aller les voir comme cela, seuls les visiteurs du Musée peuvent les admirer. 

Dominique a eu l'extrême gentillesse de nous accueillir et de nous présenter cette ancienne maison des novices des Annonciades. 

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

L'heure tourne et nous nous dirigeons vers le Sanctuaire Marial de La Drêche qui surplombe Albi.

A notre arrivée, une surprise les attend. J'ai demandé à mon ami, Jean-Pierre Carme, carillonneur (avec qui nous avons tourné le reportage sur les Nadalets de Castres) de venir interpréter le chant à Sainte Jeanne. Il a lui aussi accepté immédiatement et dans sa gentillesse a appris ce chant pour ce moment.

Les religieuses ont toutes été très surprises et très émues d'entendre les cloches sonner leur hymne. J'ai adoré ce moment !!

Le Père Hilario Valcanaia, Franciscain et recteur du sanctuaire, nous attend avec la communauté.

Les sœurs  découvrent cette belle église ainsi que la représentation de Ste Jeanne peinte sur les voûtes. 

Les Annonciades prennent place sur les bancs devant l'autel et chantent les Vêpres. Qu'est ce que c'est beau !! Leurs belles voix cristallines résonnent et emplissent l'église. 

Après l'office, nous visitons les musées du sanctuaire et après une photo souvenir, il est temps de revenir à l'archevêché.

Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY
Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY

Moments de découvertes au Sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche - Photos Aurélie VIGUIER et Yannick GUY

Le lendemain matin, c'est le grand jour !

Nous partons vers 9h découvrir les trésors de Puygouzon.

A Labastide Dénat, nous sommes attendus par Jean-Pierre Lallée, qui entretient et veille sur l'église du village et par Jean Le Pottier des Archives Départementales du Tarn. 

Le Conservateur nous guide et nous présente le patrimoine des lieux.

C'est une très très belle église magnifiquement entretenue même si un peu "muséifiée". Outre les morceaux de la fresque médiévale découverte durant des travaux dans le chœur, on peut y admirer des objets liturgiques, des statues anciennes, une très belle Piéta du 16ème siècle, une superbe croix processionnelle en argent repoussé et surtout un remarquable reliquaire qui appartenait aux Annonciades.

D'après les inscriptions sur le volet intérieur, il fut commandé par une Ancelle d'Albi. On peut y lire: Seur Magdelene de Lobie en Biarn - 1551 - S. Sadrny, S. Aubyn

C'est un exemple extrêmement rare en France d'un minutieux et fabuleux travail de passementerie fait très certainement par les religieuses. Elles ont confectionné des poupées de chiffon employant d'après les dernières analyses des tissus des 12ème et 13ème siècles, des verroteries, des reliques anciennes articulées autour d'une Vierge à l'Enfant et de la représentation des Dix Vertus de la Vierge (vues dans le reportage sur les Annonciades de Villeneuve - Lien plus haut)

C'est splendide !!! 

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

Après un passage rapide à la médiathèque de Puygouzon pour y voir l'exposition, nous entrons dans l'église Saint Sernin de Creyssens.

L'église est déjà quasi pleine !

Comme depuis le début des visites, les Annonciades font sensation dans leur bel habit au scapulaire rouge vif.

Nous allons droit dans la future chapelle et les religieuses découvrent le buste restitué que l'on pense être celui de Gabriel-Maria, ainsi que le masque reliquaire de Jeanne de France.

Nous prenons place pour la messe de consécration présidée par l'Archevêque du Tarn, Mgr Legrez.

C'est une des plus belles messes que j'ai pu entendre !

Les chants alternativement entonnés par les Annonciades et par la Chorale de la cathédrale Sainte Cécile d'Albi sont d'une beauté telle que toute l'assemblée, religieuses inclues est émue parfois aux larmes (ça c'est moi).

Toute l'assemblée est heureuse de ce que vient de se passer. Le bonheur et l'émotion sont vraiment palpables.

C'est un double événement qui nous permet de renouer avec l'Histoire.

La présence des Annonciades et la consécration de chapelle répondent ainsi à la lettre envoyée par l'évêque de Bourges à la fin du 19ème siècle, se plaignant que le clergé de la collégiale St Salvy d'Albi ait sacrifié à la demande des prélats de Montmartre, la chapelle Jeanne de France au profit du Sacré Cœur.

Voilà qui est réparé !  

Ça serait bien que l'archevêque d'Albi fasse une nouvelle lettre pour répondre à la doléance de l'évêché de Bourges, non ? 

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

Après un (très) bon repas réservé par la paroisse Sainte-Cécile au restaurant du Pont du Tarn à Albi, l'Archevêque et le Père Paul de Cassagnac nous conduisent à la cathédrale d'Albi pour l'office du milieu du jour et pour une visite exceptionnelle.

Les sœurs sont subjuguées par l'édifice, par le contraste entre l'extérieur et l'intérieur, par la beauté et la complexité de la décoration. 

Le curé de la cathédrale nous sert de guide. Après nous avoir remis un casque, nous arpentons béas et admiratifs la basilique. Le Père de Cassagnac nous livre les secrets et le symbolisme de la construction et de la décoration intérieure comme il l'a fait pour notre reportage sur La Cathédrale d'Albi dévoilée

Mais le temps passe trop vite, beaucoup trop vite et il est temps de reprendre le mini-bus et de partir pour Villeneuve-sur-Lot...

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois

Voilà le moment est passé. Ancré désormais dans l'Histoire et dans nos cœurs. 

Les Sœurs m'ont confié à l'arrivée à Villeneuve qu'elles s'étaient presque crues au paradis et aux religieuses restées sur place, qu'elles étaient encore sur un petit nuage.

Je l'étais tout autant !!

Ce que je retiendrai entre-autre, c'est la douceur, la gentillesse, la simplicité des Annonciades. J'ai adoré chaque minute passée auprès d'elles.

Une autre chose que j'ai adoré, c'est la symbiose de la commission qui a travaillé main dans la main avec simplicité, objectivité, bienveillance, et efficacité, créant une formidable chaîne où chacun fut un maillon en apportant sa pierre à l'édifice pour de bien belles journées historiques, constructives, pédagogiques au service de notre patrimoine et de la foi.

Collectivités locales et départementales, autorité religieuses, particuliers ont ainsi œuvré dans un même élan, créant ainsi une nouvelle page dans l'Histoire du Tarn. 

Pour ma part, je ne suis pas peu fier que mon blog soit modestement à l'origine de toute cette très belle histoire, belle histoire partagée qui s'inscrira dans nos mémoires.

 

Un immense merci aux Mères Ancelles des monastères d'Annonciades, leur venue fut le plus beau des cadeaux.

Rien n'aurait pu se faire sans le concours et le travail commun réalisé avec la mairie de Puygouzon soucieuse de préserver et de promouvoir son héritage culturel et patrimonial, merci à Monsieur le Maire Thierry Dufour, merci infiniment à Philippe Debeaulieu et à Nathalie Nouvel adjoints. 

Merci à l'archevêché, à Monseigneur Legrez, Archevêque d'Albi, au Père Desprat et à Cédric Trouche-Marty, archivistes diocésains.

Merci à la paroisse Sainte-Cécile dont dépend Puygouzon, merci au Père Paul de Cassagnac et aux vicaires, à Anne-Marie et Jean-Claude Berthomieu, à Fraternité et à la communauté paroissiale de Puygouzon.

Un très grand merci aux Archives Départementales du Tarn, à Jean Le Pottier, Conservateur et Archiviste du Tarn, à Virginie Massol-Kremer, Conservatrice des antiquités et objets d'Art du Tarn.

Photos : Justin BONNET - Yannick GUY - Aurélie VIGUIER - Laurent FREZOULS - Christian RIVIERE
Tableaux : Charlotte de Savoie copie du portrait de la reine de France Charlotte de Savoie d'après un volet du diptyque "l'Adoration des bergers"

Louis XI Portrait anonyme (XVe siècle) Brooklyn Museum New York 
 

Louis XII roi de France - Atelier de Jean Perréal - Windsor, collections de S.M. la Reine d'Angleterre


Jeanne de France et Gabriel-Maria coll. Annonciades.
 
N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter de notre blog, à en parler à vos amis pour nous aider à nous faire encore plus connaître
(en haut à droite ou en dessous pour la version mobile )

Pour s'abonner à la page Facebook du blog en cliquant sur:

 https://www.facebook.com/blogdedansdehors/

à ma page Instagram en cliquant sur:

https://www.instagram.com/christianalbi/

Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article