Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

Fondé par la Reine Jeanne de France au 16ème siècle, l'Ordre des Annonciades perpétue son souvenir, sa règle, son habit, dans une liturgie tournée vers la Vierge Marie, Reine des Cieux. Pour la première fois, les portes du couvent nous ont été exceptionnellement ouvertes, et c'est avec émotion et beaucoup de plaisir que je vous propose de franchir la clôture et de découvrir avec la Mère Supérieure et moi ce lieu hors du commun.

La vidéo de cette fabuleuse rencontre:

C'est en travaillant sur un futur reportage sur la commune de Puygouzon que je me suis intéressé aux Annonciades. J'avais déjà vu un tableau, sans m'y attarder, dans l'église collégiale St Salvy d'Albi, il y a plus de vingt ans au cours d'une de mes visites guidées.

Tableau de la Collégiale Saint Salvy à Albi

Tableau de la Collégiale Saint Salvy à Albi

Deux décennies plus tard, en faisant quelques recherches sur Jeanne de Valois dont un des premiers couvents fut installé à Albi en 1507, je me demandais si cet ordre existait encore, à quoi il ressemblait, que restait-il de sa fondation... Je me suis alors mis à la recherche du monastère le plus proche. Celui de Villeneuve-sur-Lot est celui-ci.

Contact fut pris avec le couvent et après quelques échanges épistolaires et téléphoniques, un rendez-vous fut fixé pour une première rencontre, puis, d'un jour précis pour venir faire ce reportage.

C'est Sœur Marguerite-Marie, Mère Ancelle (du latin Ancilla, servante) qui nous accueille.

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

Notre arrivée en fin de matinée coïncide avec un office. Idéal pour se mettre dans l'ambiance et rentrer immédiatement dans le sujet. C'est d'ailleurs par là, en commençant par cet office, que j'ai souhaité commencer le reportage vidéo.

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

Extrait du CD Les Annonciades auquel Sœur Marguerite-Marie a participé

Après un bon repas servit par l'adorable Sœur Marie-Joël, nous retrouvons Sœur Marguerite-Marie sous un très beau tableau de la fin 16ème siècle, début 17ème qui représente Jehane de Valois, Sainte Jeanne de France.

Fille de Louis XI et de la Reine Charlotte de Savoie, sœur de Charles VIII, elle est née à Nogent-le-Roi, le 23 avril 1464. C'est loin de la cour, à Lignières dans le Berry qu'elle grandît.

Promise à Louis d'Orléans trois jours après sa naissance, elle est mariée à 12 ans à celui qui deviendra Louis XII en 1498.

Sitôt Roi, Louis, fait annuler son mariage par Rome dans un procès mené par l'évêque d'Albi, Louis 1er d'Amboise pour épouser en seconde noce, la Duchesse Anne de Bretagne.

Éplorée mais faisant face, Jehane de Valois retourne dans le Berry dont elle porte désormais le titre de Duchesse et avec l'aide de son confesseur, le bienheureux Gabriel-Maria, elle fonde selon une vision qu'elle aurait eu enfant, l'ordre de l'Annonciade.

de Jehane de Valois à Sainte Jeanne de France
de Jehane de Valois à Sainte Jeanne de France
de Jehane de Valois à Sainte Jeanne de France
de Jehane de Valois à Sainte Jeanne de France
de Jehane de Valois à Sainte Jeanne de France
de Jehane de Valois à Sainte Jeanne de France

de Jehane de Valois à Sainte Jeanne de France

La Mère Ancelle, nous invite après à passer à la Couture (Sartoris Officina) où une des Sœurs s'applique à coudre un voile. 

Leur habit est cousu au monastère. Je le trouve superbe avec ce rouge flamboyant !

Voulu par Sainte Jeanne, il a très peu évolué au fil des siècles comme on peut l'observer sur les gravures et les tableaux. 

La robe de bure gris cendre évoque la pauvreté

Le scapulaire rouge rappelle la Passion du Christ et la fonction de service, elles sont les servantes du Seigneur.

Sur celui-ci, attachée par un beau ruban bleu, couleur de Marie, une médaille argentée où apparaissent au recto, la Vierge à l'enfant, et au verso, Sainte Jeanne recevant l'anneau de l'Enfant Jésus. Elle est très belle !

Le voile noir signifie leur consécration à Dieu en tant qu'épouse du Christ.

La guimpe blanche sert de protection, cache la chevelure et n'a pas de symbolisme particulier.

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

Le couvent de Villeneuve-sur-Lot a été créé il y a près de 400 ans, en 1624 par les Annonciades d'Agen, elles-mêmes venues du monastère d'Albi.

Après la Révolution française, le monastère est détruit et les terrains vendus. C'est en 1816 que quelques religieuses des couvents d'Agen, de Bordeaux, de Marmande et de Villeneuve restaurent la vie monastique à Villeneuve. 

Les différentes maisons qu'elles occupèrent étaient trop étroites et surtout, n'étaient pas faites pour les besoins d'un couvent. En 1863, la couvent actuel fut construit rue Crochepierre, sur une rive du Lot. 

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

La chapelle, ouverte à tous pour assister aux offices, est belle. Sa simplicité et sa sobriété amènent au recueillement.

Elle a été refaite dans les années 60 dont on reconnait le style tant dans les superbes vitraux, que dans la très belle et surprenante statue de la Vierge, sculptée dans du bois massif par Bouréau en 1968, que par la clôture.

Justement, toute en fer forgé et soudé, la clôture est magnifique !! Elle sépare les sœurs des fidèles durant les liturgies des Heures Canoniales: Matines (ou Vigiles), Laudes, Prime, Tierce, Sextes, Nones, Vêpres et Complies. A ce sujet, je suis en train de penser, que j'ai complètement oublié de relever les heures des différents offices...

 

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

Profitant d'une brise bienvenue, nous nous posons quelques instants dans le jardin des sœurs. C'est pour moi l’occasion de poser la question un peu personnelle à Sœur Marguerite-Marie, "comment choisi-t-on un ordre monastique et un couvent ? "

Pour elle, une fois sa vocation assurée, ce ne fut pas évident de choisir un ordre contemplatif ou apostolique. Son souhait était de "faire quelque chose de bien dans sa vie, se donner aux autres". Mais, n'ayant pas d'après elle tous les éléments nécessaires pour une vie missionnaire, elle choisit donc d'aller vers un ordre contemplatif.

Comme elle n'en connaissait pas, elle s'est renseignée, comme dans la vie pour choisir son orientation, chez les Bénédictines, les Clarisses, les Carmélites, les Cisterciennes et les Annonciades. C'est chez elles qu'elle a senti le plus de joie de vivre, et puis, vivre toute en noir, ce n'était pas du tout pour elle !!

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

Puis, nous passons par la boutique. De nos jours, il est important pour tous les monastères de gagner leurs vies par une hôtellerie, des services ou de l'artisanat. 

A Villeneuve, elles cuisinent du sucré ! Biscuits, confitures, gelées et sirops...

Leur petite boutique propose des icônes, cartes, des images, des chapelets, des livres et... leurs créations !

Bien entendu, ni Justin, ni moi (surtout moi) n'avons pas pu résister à nous procurer différents biscuits et confitures...

En tous cas, nous nous en sommes vite régalés car ils étaient vraiment très très bons !! Est-ce vraiment un pêché ?

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.
Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

C'est l'heure des vêpres, le dernier chant dédié à Sainte Jeanne est vraiment beau.

Après ce dernier office, il est l'heure pour nous de franchir à nouveau la clôture dans l'autre sens. Conscients d'avoir vécu durant quelques heures un grand moment de grâce, hors du temps, hors du monde.

Nous avons été si bien accueillis, nous avons reçu tant de sourires chauds et sincères avec une simplicité et une paix intérieure tellement désarmante... Cela m'a beaucoup ému et m'émeut encore aujourd'hui lorsque j'y repense. 

Une dernière photo, celle de toutes les sœurs réunies, un au revoir et la porte se referme derrière nous. Des larmes coulent doucement sur mes joues, il faut rentrer.

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

C'est une expérience unique qu'il nous a été donné de vivre. Je tiens à remercier profondément et chaleureusement toutes les Annonciades de Villeneuve-sur-Lot:

Alors, merci beaucoup Sœur Marie-Joël, Sœur Marie-Dominique, Sœur Marie-Damien, Sœur Marie-André, Sœur Marie-Béatrix et bien entendu Sœur Marguerite-Marie, Mère Ancelle sans qui rien n'aurait pu se faire. 

Depuis, les choses bougent dans le Tarn, et c'est avec beaucoup de plaisir que je sens qu'on va bientôt reparler des Annonciades... 

 

Photos et vidéo: Justin BONNET

Filles de Reines, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

L'adresse de ce petit paradis:

Monastère de l'Annonciade
1, rue André Crochepierre
47300 Villeneuve-sur-Lot
Tél. 05 53 70 04 33
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article