Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VISITE PRIVÉE DU CARILLON DE LA DRÊCHE

Dimanche 13 août ensoleillé et très très chaud. Je me décide enfin à aller visiter le carillon du sanctuaire Marial Notre Dame de La Drêche qui surplombe magnifiquement Albi.

Depuis 2005, Corinne Salles et Jean-Pierre Carme, carillonneurs de l’association  «Vie du carillon en pays tarnais» assurent gratuitement tous les 1er dimanches de chaque mois un concert en faisant sonner les 36 cloches, aidés par Gérard Cadars qui accueille et guide les visiteurs.

Tout d’abord, il faut entrer dans l’église en prenant soin de respecter la cérémonie religieuse qui se termine. La petite porte qui mène au sommet du clocher à l’entrée de l’église laisse entrevoir l’escalier en colimaçon et ses 200 marches à gravir (non, il ne faut pas se décourager dès le début !...). Comme l’escalier est étroit, un feu rouge règle même la circulation !

Petite pause à mi-chemin où un petit panneau tente tant bien que mal de nous redonner courage et c’est reparti ! Les mollets bien saillants, me voilà parvenu au sommet.

Waouh quelle vue sublime !!!

 

 

VISITE PRIVÉE DU CARILLON DE LA DRÊCHE

Jean-Pierre que je connais bien pour l’avoir maintes fois rencontré au carillon ND de La Platé à Castres où il officie, m’attend et me présente Corinne qui joue au clocher de St Julien de Gaulène pas très loin de Carmaux (me noter: il me faut à tout prix aller le visiter!).

D’emblée, il m’invite à passer la porte de gauche qui mène à la charpente de l’église. Quand on se trouve là, on est juste au-dessus du chœur

Deux photos et je reviens sur nos pas pour aller découvrir ce beau carillon que j’entends déjà sonner un hymne dont je ne parviens pas à me rappeler le nom…

5 ou 6 visiteurs sont eux aussi charmés par la mélodie et sont tout heureux de découvrir ce fabuleux endroit.

Jean-Pierre et Corinne m’expliquent les cloches et leurs différents sons. Tel un orgue, le clavier (qui se frappe avec le poing) est tout en bois et chaque levier actionne une cloche. Casques sur la tête, une nouvelle famille s’approche accompagnée de deux enfants. Ils sont comme moi, émerveillés devant ces énormes cloches sous lesquelles il faut passer pour accéder au clavier. Corinne et Jean-Pierre, la gentillesse même, invitent tour à tour les deux jeunes garçons à s’essayer à sonner les cloches. Ils sont si fiers !! Leurs yeux pétillent (ceux de la famille et les miens aussi d’ailleurs). J’adore ce moment !!

Nous voilà seuls quelques instants et Jean-Pierre propose à Corinne de jouer un morceau à quatre mains.  Les voilà jouant notre hymne Occitan: se canto...  j'adore !

Une famille a déjà pris place dans l’espace très étroit derrière les carillonneurs et écoute la mélodie jouée par Corinne.

Ne pouvant plus accéder moi-même près du clavier, Gérard me propose de venir avec lui pour me montrer un espace fermé et interdit au public, le chemin de ronde.

Comment vous dire ? C’est exactement ce que j’aime, voir et visiter les endroits d’ordinaire inaccessibles !

Avec son trousseau magique, Gérard ouvre la grille et nous voilà seuls au-dessus de l’église sous un soleil déclinant qui commence à baigner le paysage d’une sublime lumière mordorée.

Dieu que c’est beau !!

 

Du haut de ce chemin qui borde l’église, qui est elle-même au sommet d’une colline, j’aperçois magnifiquement les alentours. Albi, Cagnac-Les-Mines, Lescure d’Albigeois, les trois communes où a été bâti le sanctuaire. L’église est en effet construite pile à la frontière des trois anciens fiefs et de ce fait, à l’époque médiévale les trois seigneurs respectifs avaient leur propre porte pour entrer dans l’église… (NDLR. pour la visite de l’église, suite dans un prochain épisode...).

Contre l’édifice, on voit le cimetière et on distingue parfaitement, de par les croix blanches l’espace réservé aux sépultures des moines du sanctuaire. C’est esthétiquement beau…

VISITE PRIVÉE DU CARILLON DE LA DRÊCHE

Presque arrivés au terme de la visite du tour de ronde, Gérard m'arrête et me fait remarquer les plaques de plomb qui bordent la toiture.

Elles sont pleines de graffiti ! Pour la plupart écrit au crayon mine, ces écrits ont été faits sur plusieurs siècles et n'ont presque pas été altérés par le temps !

C'est fou ! Du coup devrions nous autoriser dans nos monuments quelques graffiti des temps modernes ??? heuuu pas sûr !!! 

Franchement, j'ai adoré cet après-midi ! Petits concerts de carillons, visite privée du chemin de ronde... j'ai appris plein de choses !

A vous maintenant d'en faire autant en vous rendant dans un des trois clochers tarnais ouverts chaque 1er dimanche du mois.:

  • Notre Dame de la Platé à Castres (34 cloches) de 11h à 12h
  • Gaulène (20 cloches) de 14h à 15h
  • Notre Dame de la Drêche (Albi, Lescure, Cagnac) de 16h à 18h

Toutes les infos sur les carillons sont sur 

www.carillonsenpaysdoc.fr

 

Un grand merci à Jean-Pierre, Corinne et Gérard

Photos et film Justin BONNET

VISITE PRIVÉE DU CARILLON DE LA DRÊCHE
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article