Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des cartes postales et de beaux souvenirs...

Avec un petit chat qui vous salue, une vendangeuse en costume traditionnel, ou un savant mélange de vues pittoresques d’une ville, qui n’a pas le souvenir d’avoir passé de longues minutes à essayer de trouver sur un présentoir rotatif LA carte postale à envoyer à ses amis ou à sa famille ? Je garde précieusement (et avec beaucoup d’émotion) une carte postale que nous avait adressée notre père alors en déplacement en nous recommandant mes sœurs et moi de rester bien sages et de bien écouter notre mère tout en nous embrassant.
Même mon pensionnat dans les Monts de Lacaune avait ses propres cartes postales…

Depuis 1905, la famille Poux édite depuis Albi ce qui fut pendant un siècle l’élément indispensable des souvenirs de vacances : la carte postale. D’abord installée en centre-ville, l’entreprise très florissante qui aura durant un temps 30 salariés devra plusieurs fois déménager pour se situer maintenant en proche périphérie d’Albi.
C’est donc rue Colas où ils se trouvent depuis près de deux ans qu’APA POUX continu de créer et de faire éditer 3 à 4 millions de cartes postales par an.
Après un rendez-vous loupé la veille, Lilian SIRVEN graphiste-photographe depuis 6 ans dans l’entreprise, a la gentillesse de me recevoir.
 

Avec lui, je découvre l’entreprise albigeoise telle qu’elle est aujourd’hui. Natif de Mazamet Lilian, crée chaque année un modèle qui servira pour 15 à 20 villes et la société couvre 20 départements. A l’écran, une vue de la Cité épiscopale d’Albi. Avec ou sans gabarre sous le Pont Vieux ? D’un clic sur sa palette graphique, le bateau disparaît et réapparait, c’est magique et ça me bluffe toujours autant !
Une fois validée, la carte sera imprimée en quelques milliers d’exemplaires et sera stocké dans leur entrepôt que Lilian me propose de découvrir.
 

Des cartes postales et de beaux souvenirs...
Des cartes postales et de beaux souvenirs...Des cartes postales et de beaux souvenirs...
Des cartes postales et de beaux souvenirs...

C’est géant ! Là devant-moi, des centaines de cartes postales différentes s’offrent à mon regard avide. D‘un simple coup d’œil, mon esprit s’évade et vagabonde vers toutes ces destinations connues ou pas. Rocamadour, les Gorges du Tarn (qui ne sont toujours pas dans le Tarn), et le rayonnage où sont stockées les vues tarnaises. Gaillac, le Sidobre, les pigeonniers, Brassac… Tout le Tarn est là prêt à rejoindre les étals des magasins de souvenirs, les tabacs, maisons de la presse ou les boutiques des offices de tourisme. Désormais, ce sont beaucoup les visiteurs étrangers qui achètent les cartes postales.
 

Des cartes postales et de beaux souvenirs...Des cartes postales et de beaux souvenirs...Des cartes postales et de beaux souvenirs...
Il y a une vingtaine d’années, près de 10 millions de cartes postales made in Tarn s’écoulaient.
Mais ça c’était avant, avant le portable et ses sms, avant Facetime, Facebook, Skype et toutes ces applications que j’utilise chaque jour…
Maintenant, ils impriment 4 millions de vues par an.
 
De ce fait, l’entreprise albigeoise se diversifie avec succès et désormais, Lilian désigne des sacs pour les grandes surfaces nationales, des tee-shirts, des boules de neiges (j’adore ça !!), des gobelets réutilisables, des magnets en 3D ou simple photo souvenir, des mugs très tendances…
L’avenir est peut-être là mais bon et si juste pour sauver ce savoir-faire, nous décidions de nous envoyer de nouveau de belles cartes postales ? Perso, je ne suis pas très petits chats ou petits chiens, à vous de voir…
 
APA POUX
16 Rue Alain Colas, 81000 Albi
Tel. 05 63 43 20 90
www.apapoux.fr
 
Très bons articles à lire pour en savoir plus :
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Christian Riviere

Passionné par le patrimoine, l'Histoire et surtout les personnes qui en font parti, mon grand plaisir c'est découvrir encore et encore et partager mes découvertes....
Voir le profil de Christian Riviere sur le portail Overblog

Commenter cet article